ojigi

C’était la deuxième fois que Baku rencontrait les humains. Mais cette nouvelle rencontre était bien différente. Pas d’agitation, pas de cris, pas de coups. Il s’agissait uniquement d’un jeune garçon poli, qui était venu jusqu’ici pour lui rendre visite.

salut

salut-zoom